Tiphanie, notre naturopathe en formation

naturopathie-soin-huiles-essentielles-nature

« Bonjour chers lecteurs, 

Moi, c’est Tiphanie. Française d’origine italienne, cela fait plusieurs années que je vis dans la belle Province du Québec. Avant de poser mes valises au pays de l’érable, je me suis au préalable posée et…déposée au chaud sous l’équateur… aux larges des côtes australiennes.

« Finding myself by getting lost » serait un très beau résumé des différents voyages que j’ai faits ces dix dernières années.

En effet, cette rencontre avec l’autre, cette extériorité, ce frottement quotidien avec l’étranger était en fait un fil rouge que je tissais pour plonger au plus profond de mon intériorité. 

    “A force de se chercher, on se trouve” dit-on ?… Je pense que je me suis trouvée ou du moins que j’ai trouvé une certaine forme d’énergie spirituelle qui fait sens pour moi et qui me guide au quotidien.

Qu’allais-je faire de cette trouvaille ? La garder pour moi ? Et c’est à ce point de rencontre entre mon intimité et mon intériorité que la vie a mis sur mon chemin Clémence et l’Atelier des Druidesses. 

Depuis de nombreuses années, j’ai toujours ressenti un bien-être au contact des huiles essentielles, des plantes médicinales, le sentiment d’être en accord avec mes valeurs en respectant la saisonnalité dans mon assiette.

Tiphanie, cofondatrice de l'Atelier des Druidesses et naturopathe

Je pensais que cela ne pouvait être qu’un loisir, un art de vivre personnel jusqu’à ce que je découvre la naturopathie et que je décide de sauter à pieds joints dans la reconversion professionnelle pour devenir naturopathe diplômée agréée (ND.A). Et j’insiste sur le terme agréé car cela est primordial pour moi d’avoir une formation solide et scientifique….

Je suis donc retournée aux études et c’est un réel plaisir ! Puis, Clémence et moi nous nous sommes connectées à travers la magie des druidesses à peu près au même moment. Quelle belle synchronicité n’est-ce pas ? 

Mais les druidesses qui sont-elles ? Je garde un peu de suspens car une chronique sera prochainement consacrée à ce beau patronyme… Ce que j’aimerais vous dire par contre c’est que comme elles, j’invoque tantôt la Lune tantôt le pouvoir des plantes pour me connecter à la sagesse et à la magie de la nature.

J’y trouve un doux équilibre entre mon corps physique, émotionnel et spirituel. Par ces temps incertains dans lesquels nous vivons, cela peut paraître comme un signe de fascination pour les peuples anciens. Moi j’y vois au contraire une magnifique opportunité de création : nous rappeler les bienfaits des pratiques ancestrales, c’est aussi et surtout préparer le monde de demain. 

Quel héritage je souhaite laisser aux générations futures ? C’est une question qui m’anime profondément ! Une reconnexion avec la magie de la vie dans notre quotidienneté sans lutte ni résistance. Car au fond, qu’y a-t-il de sorcier à vivre en harmonie avec la nature :)"